pub skyscapper
Les visages de la Lune

Les visages de la Lune

Auteur: Louis Nardin

Le visage de la lune selon Stepan Sarpaneva.

Touche colorée sur les cadrans, l’indication des phases de la Lune joue un rôle à part dans le registre des complications. Pastille ronde à la course lente, les horlogers s’attachent à l’embellir. Ils innovent dans son affichage, ou l’ornent grâce aux métiers d’art. Sous leurs doigts, la Lune se transforme, toujours plus belle et précieuse.

La Reine de la nuit passionne plus que jamais les créateurs horlogers contemporains. D’une complication de second ordre, la phase de lune se fait toujours présente, gagne en taille, s’embellit et affûte ses compétences techniques. Les horlogers l’aiment pour le merveilleux espace d’expression qu’elle offre, ludique, vaste. Certains poussent leur passion plus loin encore: chez Stepan Sarpaneva ou De Bethune, la Lune devient le pilier central d’une identité horlogère.

Les concepteurs et horlogers tentent aussi d’améliorer son exactitude, pour la rendre «lune de précision». Arnold & Son ou H. Moser & Cie en particulier perfectionnent cette complication: elle ne nécessitera un ajustement qu’après plus de 1000 ans.

Dans ses rondeurs se projettent de puissantes évocations oniriques, quasi métaphysiques. «Extra-terrestre», mais si intime avec la Terre, la Lune recèle des pouvoirs mystérieux. Son corps dansant relie la planète bleue à l’infini. Cette connexion au-delà du réel transmet l’insaisissable, avec son lot d’inquiétudes. Quel exercice difficile que de la réduire à la mesure de l’esprit cartésien! L’homme la préfère donc plus souvent sous ses atours de poétesse plutôt que de mathématicienne.

Lumière des nuits d’été
«L’homme s’inspire de la Lune, comme d’une source magique, méditation sur l’existence, suggère David Zanetta, co-fondateur de De Bethune. Elle illumine les nuits d’été, pousse à l’exploration des espaces imaginaires. A mes yeux, elle interroge l’homme sur sa relation au monde. Elle l’invite à déplacer son centre d’attention vers l’univers, plutôt que vers lui-même. Sa rondeur et sa grosseur magnifient le monde, ­libèrent l’esprit des plus grands artistes. Chez De Bethune, nous respectons cette question du volume et de la taille. Nous y voyons aussi une forme métaphorique de résistance contre l’instinct humain qui écrase sans cesse son environnement en voulant le dominer. La lune sphérique rétablit à sa façon un équilibre.»

Horloger indépendant basé à Helsinki en Finlande, Stepan Sarpaneva a progressivement fait de la phase de lune sa marque identitaire. «Celle-ci est l’une des complications les plus anciennes de l’horlogerie, explique-t-il. Je la sublime par respect envers la tradition horlogère. Elle influence aussi mon sommeil, comme celui d’autres hommes. Quel pouvoir! L’apparition même de la Lune a ­provoqué la rotation de la Terre, un mouvement essentiel pour l’horloger. Finalement, la Lune et l’univers nocturne, cristallisent des sentiments opposés oscillant entre bien et mal.»

L’harmonie d’un visage
Le nez épaté et les joues saillantes de la lune de Stepan Sarpaneva ont surpris quelques connaisseurs venus d’Asie, lesquels y ont vu des similitudes avec le visage de Bouddha. Fruit du hasard, affirme l’horloger. Reste que dans les traits de sa lune, comme dans ceux du Bouddha, s’exprime la même félicité.

Un esprit d’orient que l’on retrouve chez Blancpain. La manufacture du Brassus a mis aussi en scène une lune aux yeux volontairement étirés, cette fois dans son Calendrier Traditionnel Chinois. En toute cohérence, puisque ce calendrier utilise le mois lunaire pour unité de mesure.

Dessiner un visage sur le disque de la phase de lune n’est pas récent. En son temps, Abraham-Louis Breguet le faisait sur la pastille des microcadrans. Beaucoup ont vu, et voient toujours, sur la face de la Lune des traits humains ou des formes diverses: un homme et son fagot de bois, un lapin, mais oui, ou encore une tête féminine de profil. Le visage fait l’unanimité au cinéma. Georges Méliès, réalisateur du premier film de science-fiction «Un voyage dans la lune» en 1902, crée la scène célèbre où l’on voit un obus chargé d’explorateurs alunir dans l’œil du satellite.

Touche de poésie
Les horlogers et les marques apprécient cette dimension onirique et précieuse de la lune. De plus en plus souvent, elle permet l’expression discrète d’une touche de poésie. En novembre dernier, IWC présentait la pièce unique Big Pilot Calendrier Perpétuel «Le Petit Prince» vendue ensuite aux enchères. Dans ce modèle complexe et technique par essence, le célèbre garçonnet figure sur la phase de lune.

Les métiers d’art trouvent eux aussi une toile de prédilection sur cette pastille ronde. La phase de lune brille des éclats de la gravure, de l’émail, de pierres précieuses ou semi-précieuses, avec en vedette le lapis-lazuli ou l’aventurine. Dans ce registre, Piaget présentait en 2011 l’Emperador Coussin Grande Lune, innovante autant que brillante. Sur ce modèle pour homme, la phase de lune reste précise pendant 122 ans, avec un diamètre inhabituel de 12 mm. Une plaque d’or blanc la constitue, chauffée puis stabilisée. Sur sa surface, des bulles et autres formes aléatoires évoquent les cratères du satellite.

En 2013, Son Arnold & Son dévoilait pour sa part la HM Perpetual Moon qui présente une phase de lune sous la forme d’un vaste sous-cadran en or. Gravé directement dans la masse, l’astre, de grande dimension, comporte des cratères et des mers. La même année, Seiko créait à l’occasion de son centenaire une phase de lune pour son édition limitée de la Velatura Kinetic Direct Drive.

L’épopée se poursuit en 2014 avec A. Lange & Söhne qui a dévoilé en avant-première à Glashütte la Grande Lange 1 Phases de Lune. Un garde-temps où la complication astronomique a gagné en taille. Par rapport à la Lange 1 originale, elle a changé de place pour venir se loger au centre de l’indication des heures et des minutes. Outre deux pastilles parfaitement polies pour indiquer les deux indispensables lunes, le microcadran compte plus de 300 étoiles.

En Suisse, Cartier met à l’honneur cette année la phase de lune avec la Rotonde Terre-Lune. Pour la première fois, un bouton-poussoir permet d’indiquer la phase de la lune à la demande. De fait, il actionne un cache mobile qui vient couvrir le tourbillon représentant l’astre à 6 h. Lors de l’activation, l’information est donnée par une came qui détermine son emplacement exact. A noter le sous-cadran principal taillé dans du lapis-lazuli. Enfin, dans le Jura, à Boncourt, VicenTerra dévoile sa Luna. Le modèle réunit la Lune et la Terre, toutes deux représentées par des sphères, respectivement à 7 h et à 5 h. Et l’on sait que dans divers ateliers de l’arc jurassien d’autres expression du cycle lunaire vont incessament voir le jour.